Freak&Fun's Forum Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
L'homme au coquillage - Présentation & Chapitre 1 : Prologue

 
Répondre au sujet    Freak&Fun's Forum Index du Forum » Divertissements » Librairie Sujet précédent
Sujet suivant
L'homme au coquillage - Présentation & Chapitre 1 : Prologue
Auteur Message
Seyos
Staff

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 111
Admin / Animateur
Localisation: Puy De Dôme (63)
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message L'homme au coquillage - Présentation & Chapitre 1 : Prologue Répondre en citant
Le concept : comme je ne suis pas réalisateur, je ne peut pas faire de vrai film. Pourtant l'idée que j'ai ferait peut être un bon film d'action. Alors je vais essayer d'adapter se qui pourrait être un film d'action, en roman d'action. Personne n'a encore essayé, ou pas grand monde, alors soyez indulgent car vous imaginez bien que si au cinéma on peut voir une superbe action rapide, en roman c'est impossible de le refaire. Place maintenant au chapitre 1.


Chapitre 1 : Prologue.
 
Je m'appelle Lucas. Je vais vous raconter une histoire. Mon histoire. J'avais 16 ans, c'était une nuit paisible dans notre maison de location à Oléron. Une nuit comme on en avait déjà fait pas mal. J'endentai du bruit, mais je ne me souciait que de dormir. D'un coup j'entendis un bruit plus fort que les autres. Un bruit plutôt proche, comme si quelqu'un était entré dans la maison. La porte s'ouvrit. Quelqu'un était bien entré dans la maison. La lumière s'alluma, et je pus voir qui était la. Devant la porte se trouvait deux hommes cagoulés, avec chacun une arme à la main. Le plus grand des deux me fit signe de ne pas faire de bruit et de sortir de la chambre pour aller dans la salle à manger. J'obéis. Dans la salle, je vis que mes sœurs, mon frère et mes parents y étaient déjà. Ils nous firent signe de ne pas bouger et se mirent à ouvrir tout les placards. Je pris discrètement mon portable dans ma poche, composa le numéro de la police et le remis dans ma poche de façon à se que je ne me fasse pas voir. Un des deux cambrioleur revenait vers nous alors je commença à lui parler pour en fait faire comprendre à la police dans quel situation nous étions, en espérant que l'appel avait aboutis.


_ Excusez moi, j'aimerais vous poser une petite question!, dis-je. J'aimerai bien savoir se que vous nous voulez.
_ C'est pas vous en particulier, répondit le plus grand des cambrioleur, on veut juste tout se qui est intéressant dans cette maison.
_ Et pourquoi forcément ici? Pourquoi obligatoirement le 108 Rue De L'oubli, Sauzelle à Oléron?, demandais-je habilement.
_ Tait-toi! Ou je te descend!, me répondit-il. Il n'y à pas de question à poser, c'est comme ça c'est tout maintenant tu la ferme!
_ Ok, ok calme. Je pourrait aller au toilettes s'il vous plait?, demandais-je timidement.
_ Pour te barrer? Non ça ne prendra pas avec moi!
_ Mais il y à des barreaux à la fenêtre et même sans ça elle est trop petite pour que je passe. De plus si je crie par le fenêtre pour attirer l'intention vous allez entendre et très certainement me buter. Je suis ni fou ni suicidaire. J'ai juste une très grosse envie d'aller au toilette.
_ Bon d'accord, mais pas plus de 5 minutes alors. Aller dépêche toi le temps à déjà commencé.


Je me leva alors, et alla dans les toilettes, mon portable bien planqué dans ma poche. Arrivé dans les toilette je ferma le verrou, mis du papier pour boucher le trou en dessous de la porte et sortis mon portable pour parler avec la police si celle-ci avait décrochée.


_ Allo! Il y à quelqu'un?, murmurais-je.
_ Allo, oui ici le poste de police de Sauzelle. Nous avons entendu dans quelle situation vous êtes. Vous avez été très habile pour nous faire entendre l'adresse bien que se soit très risqué de faire ça. Nous arrivons mais d'abord pouvez-vous me donner plus de précision?
_ Oui, il sont deux, cagoulés, avec une arme chacun et il n'ont pas l'air d'avoir autre chose.
_ Quels sont ces armes?
_ Je ne m'y connait pas du tout en armement mais sa ressemble beaucoup à des M16.
_ Aller tu sort maintenant!, cria un cambrioleur.
_ Désolé monsieur l'agent je ne peut pas vous aider plus je doit sortir. Je vais laisser mon portable sur le rebord de la fenêtre, il va surement me fouiller un fois que je serait sortis.
_ Ok, notre unité arrive.


Je déposa alors mon portable sur le rebord de la fenêtre et la referma discrètement. Tout en la refermant j'aperçus une voiture de police qui arrivait, alors je leur fit signe du bras mais l'impatience du cambrioleur m'obligea à sortir plus vite. En sortant, comme prévu, le plus grand me fouilla et comme il ne trouva rien il me dit d'aller me rassoir. Un peut après, la porte fut enfoncée et 7 policiers entrèrent.


_ Mains en l'air, lâchez vos armes vous êtes cernés!, lança un policier.
_ Nous ne lâcherons rien du tout. Vous n'avez pas le droit de tirer tant que personne n'est agressé. Et si vous faites quelconque mouvement je tire sur une personne au hasard. Votre but est d'éviter les dégât alors reculez un peut!


Tout en disant cela, il s'était avancé, et se retrouva à ma hauteur. Je pris alors l'avantage. En une fraction de seconde, je plaça un coup de pied dans sa mains, de sorte à se que son arme vole et atterrisse directement dans ma main. Tout se passa comme prévu et avant qu'il ai eu le temps de comprendre quoi que se soit, sont arme se retrouvée pointé sur lui.


_ Je crois que les rôle sont inversés. Tu va dire a ton pote de lâcher son arme et de vous rendre gentiment parce que moi je n'hésiterait pas a tirer.


Il fit un signe de tête à son équipé qui lâcha immédiatement son arme. La police les emmena alors dans leur voitures. Tout était fini. En partant le chef me demanda ma véritable adresse et me dit que je serait contacté par une gendarmerie dans peut de temps. Les vacances se terminèrent normalement et je rentra donc chez moi. Il n'avait pas menti. Deux jours après mon retour, je reçu une lettre qui me dit de me présenter au poste le plus proche le lendemain à 14h. J'y suis donc allé et je fut super bien accueilli. Le responsable me décerna la médaille de ingéniosité et du courage pour avoir eu l'idée de faire dire par les cambrioleur toutes sorte de renseignement et de l'avoir appliqué. Il me proposa de travailler dans la police plus tard mais à son grand regret je lui dit que ce n'était pas du tout mon objectif. Voila comment tout à commencé. Mais la suite n'en ai que meilleure...


Fin 

 
Note : Comme tout prologue, il s'agit d'exposer la scène principale, de présenter les personnages ou, dans le cas présent, de parler du passé du personnage pour pouvoir expliquer la suite de l'histoire. C'est donc généralement le moins bien d'un livre. En espérant que ça vous plaira. 


_________________
Dieu a dit : "Que le Coca colle"; et le Coca Cola.

Dim 8 Aoû - 01:32 (2010) Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Dim 8 Aoû - 01:32 (2010)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Freak&Fun's Forum Index du Forum » Divertissements » Librairie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com